Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 18:54

ll avait dit : « [...] on nous dit que l’équipe de France est adorée par tous parce qu’elle est "black blanc beur", en fait aujourd’hui elle est "black black black" ce qui fait ricaner toute l’Europe. Si on fait une telle remarque en France on va en prison [sic] mais c’est quand même intéressant que l’équipe de France de football soit composée presque uniquement de joueurs noirs. ». Alain Finfielkraut vendredi 25 novembre 2005, droit de réponse offert par Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1.

Tintin! Ce qu' on est bien! Toujours prof à l'X, toujours à France cul, toujours invité chez Durand, FOG ... Foutre de merdre!Cornegidouille! Des propos intolérants où y a pas de tolèrance, c'est mal! Il me rappelle Georges, ou plutôt Nicolas politiquement:


Nicolas Sarkozy a jugé dimanche 4 décembre que l'intellectuel français Alain Finkielkraut, dont les propos avaient suscité une vive polémique après une interview à un quotidien israélien sur les émeutes en banlieue, faisait "honneur à l'intelligence française"."M. Finkielkraut est un intellectuel qui fait honneur à l'intelligence française et s'il y a tant de personnes qui le critiquent, c'est peut-être parce qu'il dit des choses justes", a jugé Nicolas Sarkozy au grand jury RTL-LCI-Le Figaro le 4 décembre 2005! 
20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 13:42

    Jeudi soir, une partie du 76 est allée à une boom du tonnerre...De l'avis général, la musique nous a tous fait trembloter dans nos strings, Abba, Bob Sinclar et Lorie ont mis la fièvre sur le dance floor et nous n'étions pas si loin de la communion, de la fusion des corps. Un grand souvenir qu'un seul bémol viendra nuancer: pas de 2Be3, pas de remix de Salut les Musclés par DJ Monoaxone et surtout, nos oreilles ont souffert, et c'est peu dire, de l'absence d'un bon tube des Spice Girls. Ne soyons pas si durs, car impérissable est cette sensation ressentie par nous tous, un seul mot pour tout résumer, c'était le kiff, le kiff profond mec!  Pas d'hésitation, la prochaine fois, nous n'attendrons plus si longtemps avant de délaisser nos trois tisanes quotidiennes pour une Kro à 80cts. Parole du 76, et Dieu sait qu'elle a de la valeur.
Published by Fabubu - dans monde-de-merde
commenter cet article
4 octobre 2006 3 04 /10 /octobre /2006 14:35
Après les révélations posthumes de Pierre Bourdieu, sorties des sombres étagères poussiéreuses du staliniste Pierre Carles, une petite mise au point s'impose.

Non, Ségolène Royal n'est pas de droite, et nous en avons la preuve. Née, il est vrai, dans une famille de militaires droitiers, au temps du glorieux empire colonial français, Mlle Royal se sent très vite concernée par la pauvreté dans le monde et le sort déastreux de la classe ouvrière. Elle délaisse peu à peu ses origines et se tourne vers les idéologies les plus radicales. Comme Lionel Jospin, elle a connu une période trotskiste, durant laquelle elle arpentait le pavé parisien, dans le dénuement le plus total, criant sa haine de la grande bourgeoisie. C'était l'époque où elle chantait l'Internationale à tue-tête, après, il est vrai, avoir bu son litron de rouge. Mais ce n'était que pour vaincre sa timidité naturelle, qui la pousse, aujourd'hui encore, à cacher ses convictions intimes. "Elle piccolait sévère", nous rapporte Dédé, un témoin de sa période rouge. Selon ce dernier, elle se transfigurait pour chaque meeting. Montant sur l'estrade, elle levait alors le poing bien haut, criant " merde aux bourgeois et aux Marie-Chantal !! " . Notre recherche de la vérité historique nous a d'ailleurs permis de retrouver une photo de Ségolène Royal lors d'un de ses meetings trotskistes :


Vous remarquerez aisément le " chan " de " Marie-Chantal "...

Mais le temps passant, Ségolène comprend que pour renverser les structures inégalitaires de la société, il faut infiltrer un parti petit-bourgeois. Elle décide donc d'entrer au PS. Sur la photo de sa carte d'adhérente (ci-dessous), on sent bien la haine refoulée qu'elle entretient pour ses compagnons socialistes. Elle méprise leur social-démocratie " à la con " (selon ces propres termes), leur réformisme " à deux balles " (idem) et leur vélléité d'interventionnisme étatique " de mes deux " (re-idem). Il est vrai qu'en privé, Ségolène a un langage peu distingué, mais que voulez-vous, quand on a vécu quotidiennement et pendant des années avec la classe ouvrière... La seule chose en laquelle Ségolène croit vraiment, c'est la dictature du prolétariat.  On m'a dit que sur cette photo, malgré sa volonté  de faire bonne figure, elle n'a pu s'empêcher de murmurer, tout en serrant les dents,  " tout le pouvoir aux soviets ! " .



Sa haine du socialisme parlementaire ne l'aveugle pas au point d'ignorer son objectif principal, la victoire de la classe ouvrière et le renversement de la bourgeoisie. Constatant la dérive " caviar " de la gauche (terme officiel), ou dérive  des " éléphants aux couilles molles mais partouzeurs de gauche " (terme royalien), Ségolène décide en 2004 de renverser le paradigme socialiste et de tirer définitivement un trait sur l'idéologie social-démocrate, afin d'assurer dans un avenir prochain le victoire du marxisme-léninisme. Sa stratégie est simple. Elle va faire semblant d'être une candidate de droite faussement de gauche afin d'accéder à la tête de l'Etat bourgeois, qu'elle détruira ensuite. Il faut avouer que si c'est évident, ça n'en est pas moins brillant. Mais elle comme ça Ségolène...

Sa métamorphose en femme de droite lui coûte énormément. Il est certain qu'elle n'avait pas l'habitude, ni des jupes tailleurs, ni des serre-têtes, ni des chemisiers blancs... Elle décide donc de prendre modèle sur celle qu'elle exècre le plus au monde après Sarkozy et les socialistes petits-bourgeois : Michelle Alliot-Marie. Elle lui renvoie en permanence l'image paternelle qu'elle n'a de cesse de chasser depuis sa conversion au trotskisme. Mais l'avènement du Grand Soir passe par là, Ségolène le sait. Elle se sacrifie pour la cause. Elle comme ça Ségolène vous dis-je... Et d'ailleurs, sa transformation a en tout point réussi. Observer donc Ségolène à côté de l'infâme MAM, on croirait deux soeurs fouettardes...











Ségolène ne renonce à rien quand il s'agit de faire triompher son idéal, et ses dons de mimétisme la livre en proie aux critiques des bien-pensants. Mais un jour prochain, il se pourrait que tous les bobos ne regrettent d'avoir vu en elle l'hydre de la droite, car elle leur offrira un aller simple pour le goulag, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils se mordront les doigts d'avoir cru qu'elle était bourgeoise !!!


4 octobre 2006 3 04 /10 /octobre /2006 14:19


Eh oui, la nouvelle est tombée comme un couperet, qu'une fois encore, il n'y aurait pas de candidat de la gauche au second tour des présidentielles. C'est peut-être le moment pour tous les arrièrés gauchistes de se faire une raison et de suivre l'exemple (inverse) de Ségolène Royal... Let Sarko be with you !!

ça c'est le lien qui vient d'être "censuré".
http://www.dailymotion.com/video/xg36u_bourdieu-royal-est-de-droite

un lien valide:   http://www.youtube.com/watch?v=W1_YNeNd_g8 

22 septembre 2006 5 22 /09 /septembre /2006 16:00
Tout le monde connaît les renseignements généraux (les fameux RG). Ces policiers de l'ombre scrutent nos banlieues de leur regard perçant, épient les manifestants et photographient avidement les islamistes... Ce que l'on sait moins, c'est qu'un magazine leur est dédié, ainsi qu'un site internet : http://www.rgmag.com. On y découvre le côté obscur de cette police politique et ses liens secrets avec les partouzeurs de droite. Pour preuve, cette couverture du magazine RG mag :

Comme on peut le constater, le conflit israélo-arabe y cotoie la pornographie momosexuelle. Il semblerait bien qu'au cours des longues nuits d'hiver, épiant les fauteurs de troubles dans leurs berlines de luxe, nos chers anges gardiens se laissent aller à quelques gâteries... D'où cette question, ô combien légitime : les RG ne dérogeraient-ils pas à leur noble idéal policier? Nous sommes en fait surveillés en permanence par une bande de vicelard, qui sous couvert de leur fonction essentielle à la survie de l'Etat, passent le plus clair de leur temps à repérer de jeunes garçon prépubères. Ils sont d'ailleurs aidés en cela par la fondation Marc Dutroux et Marin Mersenne (voir l'article de wikipédia à ce sujet, dans l'historique, modification du 24 janvier 2006 : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Marin_Mersenne&oldid=5206969). Prenez garde, chers lecteurs, on vous surveille! Prenez garde, surtout à vos fesses!!
12 septembre 2006 2 12 /09 /septembre /2006 16:01
      Le Clan du 76 est de retour! Cet été Il a ratissé plus qu'un dollar mec et dispose de bien plus qu'une Porsche Cayenne, t'entends??!!  Des campagnes roumaines (on était là avant l'UE , tu comprends!!) aux côtes Corse en passant par l'aéroport international de Poitiers et par les prairies de la Drôme, le Territoire du 76 Clan s'est élargi... et ceci est loin d'être la fin!!  Jacquelines!!! vous ne pourrez que brièvement résister à la déferlante! Rangez vos bibles, éteignez Drucker, posez vos tisanes, vous n'aurez pas le loisir de les finir... le 76 débarque... et il est devenu surpuissant!
                      
         BORN TO REPRESENT


                    LE 76, Des offres qu'on ne peut refuser...
8 septembre 2006 5 08 /09 /septembre /2006 13:15

Chapitre 2: Formation du maître, premiers émois

M. et Mme Finkie cependant s'inquiétaient de l'avenir de leur rejeton. Habités de la croyance selon laquelle le jeune Alain devait être destiné à la philosophie et non à la confection comme tous ses ancêtres, ils désespéraient de voir enfin les stigmates de cette vocation se manifester. Pour l'heure, l'Enfant semblait préférer se vautrer dans l'herbe et la boue, sans rédiger un seul traité, le moindre des essais, ni le plus court des aphorismes. Ils convinrent, après bien des discussions orageuses, de bousculer un peu la providence, en l'envoyant faire ses armes à l'école élémentaire: au moins, apprendrait-il à lire et à écrire, ce qui, somme toute, constituerait un bon début. Las! ayant vécu trop longtemps dans l'attente d'un miracle, Alain avait atteint l'âge de dix-sept ans, ne sachant parler. Il ne fut accepté nullepart. Les maîtres d'écoles, conscients des limites de leur pédagogie, ne voulaient le prendre en charge dans leur classe, où il eût suscité inévitablement chahuts et charivaris. On conseilla à ses parents de la placer auprès d'un établissement charitable. C'est ainsi qu'il intégra l'école Normale Supérieure.

 

En entrant dans cet établissement, il ne savait pas parler. En en sortant, il pouvait énumérer dans l'ordre, la liste des oeuvres d'Heideger: ce qui est très utile pour un philosophe. De fait, incapable de s'exprimer autrement que par la récitation de listes apprises par coeur, sa compagnie ne soulevait guère l'enthousiasme. Quand on lui demandait l'heure, il répondait par un inventaire: " Marignan 1515, penser à acheter du pain, l'Etre et le Néant, appeler maman, das Dasein...". A la même époque un vieux poète alcoolique entendit parler du jeune prodige et ayant sollicité un entretien, il rédigea par la suite lui-même un inventaire qui lui valut gloire et célébrité. Ce plagiat honteux fait qu'aujourd'hui encore, les amateurs de formules heureuses parlent d"'Inventaire à la Prévert" quand ils rédigent leur déclaration d'impôts et non pas "à la Finkie". C'est injuste mais que voulez-vous Prévert sonnait mieux que Finkie. Vexé, le futur nouveau philosophe décida de changer son nom en Finkielkraut car il aimait la choucroute. Il se sentit alors plus proche du peuple.

 

Nanti de ce beau patronyme, il décida de se lancer dans la philosophie militante. Comme doctrine il choisit le Maoîsme dont le Grand Bond en Avant lui rappelait son enfance agreste et fougueuse. De plus, il trouvait que le costume porté par les fidèles, la célèbre veste et la casquette de marlou, avait plus d'allure que celui des trotskistes qui se limitait à un piolet fiché dans le dos. On ne dira jamais assez le prestige qu'exerçait l'uniforme sur la jeunesse lettrée de cette époque. D'autant plus que Finkielkraut avait pu constater que le sien ne laissait pas indifférentes les jeunes filles romantiques, qui à la simple vue de cols mao se sentaient des âmes de Passionaria. Cependant, bizarrement, Finkielkraut n'attirait pas comme les autres camarades, les suffrages des filles à papa. Elles se détournaient de lui quand arrivant à sa hauteur, elles se rendaient soudain compte que le col Mao, ne fait pas le commissaire politique. Elles préféraient les maoistes athlétiques qui entre deux AG, demandient les clés de sa chambre à notre héros pour utiliser sa bibliothèque.

 

A suivre...

24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 06:17
AH TINTIN CE QU'ON EST BIEN, Voilà un petit exemple de la Net culture direct from de sixteen in Paris T'entends!!! Une sorte de côté obscur que l'empereur tunasse dirige d'une main de fer... Les FASC(i)O(n) victim sont comme envoûtées et après leurs vacances à IBIZA cet été, la fièvre sarkozienne va les prendre, cul sec, comme la vodka au macumba beach de Dauville. Respect, ça représente grave dans ce TIER QUART, ça le fait tellement qu'ils sont présents dans tous les ministères dans toutes les ambassades, Sérieux, ils assurent, OUala comment j'admire leur force de frappe!!! La rive sud a un sérieux concurrent!!   ET LE 76 n'a qu'à bien se tenir!
ATTENTION, CECI n'est pas une caricature!!! C'est juste le côté qui représente, qui est né, très bien né pour représenter, t'entends jeune negro qui touche pas un dollar, qui touche pas de Porsch Cayenne!?  :

C'est en 1999
, que l'idée germe dans l'esprit de deux amis du lycée : créer un site internet sur lequel toute la jeunesse dorée parisienne pourrait se retrouver pour discuter, rechercher des informations concernant une soirée ou encore se renseigner sur une personne… Et c'est ainsi que le 10 novembre 1999, Thepeople naît d'un pari fou entre deux copains d'enfance .
 
L'évolution :
Précurseur dans ce domaine, Thepeople (dont l'adresse était à l'époque Thepeople.fr.st) va très vite s'imposer comme leader dans son domaine.
Le bouche à oreille a fonctionné et le site qui n'était au départ qu'un lieu de retrouvaille nocturne entre amis devient l'un des lieux du web le plus réputé du 16e arrondissement en à peine 3 ans.

Les visiteurs sont réguliers et viennent se tenir au courant des bruits de leurs quartiers ou tout simplement des nouvelles soirées. C'est une véritable petite communauté qui se forme lentement. Au départ retranché dans le 16° arrondissement, tout l'Ouest de Paris va bientôt se retrouver chaque soir pour échanger ses points de vues ou raconter les faits croustillants de la nuit. Chaque mois, le site accueille de plus en plus de visiteurs.
 
 


Ainsi, le 18 février 2002, Thepeople organise sa première soirée aux Planches ! Tous les animateurs du site y sont présents : on vient rencontrer ceux avec qui on avait discuté ou tout simplement fêter et souhaiter une longue vie au site numéro 1 de l'Ouest Parisien. Véritable consécration pour ces deux anciens lycéens, la soirée a été unanimement appréciée. A partir de ce jour le site devient officiel, est affiché sur les flyers 
 
Un concept fort :
C'est alors de leur imagination débordante qu'un concept nouveau apparaît : prendre des photos des soirées et les publier sur le site. Pour cela, un nouveau membre vient agrandir l'équipe, x auquel nous devons le système permettant d'ajouter des commentaires sous chacune des photos. Celui-ci programma par la suite un nouveau forum! Les anciens membres se rappelleront bien sûr de Ketix …
11 mai 2006 4 11 /05 /mai /2006 12:27
Villepinou balance son flot, t'entend! Parlementaires ,Il va vous défoncer le fion à coup de freestyle, ouich c'est clair. Gourmette en or qui brille, il est né pour représenter. Machoires serrées, le teint mat, il va vous mettre des gnons. Foutre le dawa, niquer la alla, il vous attend dans son tierquar, sa téci...
Le WUMP clan.
6 mai 2006 6 06 /05 /mai /2006 04:19

Affiche à la gloire d'un grand acteur disparu né pour représenter, amoureux de la nature devant l'éternel, chantre de la protection de la faune balnéaire et militant actif pour la californisation des geysers de séries daubesques . Evo Morales n'a qu' à bien se tenir, Mitch, tel le phoenix, ressort des flots t'entends! Et on va moins rigolé!
MITCH.......
Parce qu'il en faut peu pour être heureux...